Comment bien choisir son parapluie

Le parapluie permet de se protéger des conditions climatiques. L’objet doit être assez solide. Pour bien le choisir, voici quelques recommandations.

Sur le marché, il existe en général 2 modèles. Le parapluie pliant : très pratique, notamment pour le rangement. Comme il est souvent petit, il ne prend pas beaucoup de place dans le sac. Mais son seul défaut reste sa fragilité. Le parapluie droit : Il possède une surface de protection plus importante. Il est plus solide que le modèle pliant et peut servir également de canne. Le parapluie droit est cependant encombrant.

Faites le bon choix !                                                                              

Le choix se fait avant tout selon les besoins. Les conditions climatiques de la région sont aussi à prendre en compte. Dans un endroit avec des vents plus ou moins violents, c’est la solidité qui prime.

Au moment de l’achat, il faut bien s’assurer de la qualité de l’objet. Pour cela, vérifier les éléments comme les coutures, la finition ou encore les matériels utilisés. Les pièces fabriquées en Chine sont normalement de faible qualité. Il faut donc les éviter. Ensuite, n’hésitez pas à les tester. Pour cela, agiter le parapluie pour simuler un coup de vent. Sinon effectuer plusieurs ouvertures et fermetures. Si le modèle tient le coup, c’est le bon.

http://www.lemondeduparapluie.com/comment-choisir-son-parapl,fr,8,44.cfm

Hommes : choisir sa coupe de chemise

Si le choix de la matière et de la couleur d’une chemise est fonction des goûts de chacun, le choix de la coupe est une tout autre question. C’est la coupe qui définit l’allure générale d’une tenue et met en valeur la personne portant la chemise.

Ce qu’il faut savoir sur la coupe de chemise

Avec le polo, la chemise est le vêtement homme par excellence. Elle convient à de nombreuses situations et s’adapte à différents types de tenue vestimentaire. Quelles que soient la matière et la couleur, il est toutefois important que la chemise soit adaptée à la morphologie de la personne qui la porte pour un résultat élégant et réussi. La coupe doit, par exemple, affiner la silhouette. Eviter les modèles cintrés pour ceux qui ont des rondeurs. Par contre, si vous êtes plus mince, privilégiez les coupes très près du corps.

Que l’on choisisse une coupe classique, droite ou cintrée, il est par ailleurs important que la chemise soit suffisamment longue. Il sera de cette manière possible de la rentrer dans le pantalon et éviter qu’elle n’en sorte à chaque fois qu’on lève le bras. Une chemise flottante peut être mal interprétée en milieu professionnel ainsi que dans certains contextes. Mieux vaut donc opter pour une tenue ayant une longueur adaptée à la tenue que l’on porte.

Classique, droite ou cintrée ?

La coupe de chemise classique est plus large vers le bas. Elle est adaptée aux personnes ayant de l’embonpoint, car elle permet de masquer les kilos en trop, surtout ceux au niveau du ventre. Si on est mince avec un léger embonpoint, il sera possible de la porter par-dessus de pantalon bien que ce ne soit pas toujours bien vu. La coupe de chemise droite est, quant à elle, droite avec des flancs parallèles. Confortable, elle est plus adaptée aux hommes ayant un corps musclé et souhaitant mettre en avant leur physique avantageux.

Elle convient aux sorties et est particulièrement utilisée pour obtenir un style casual. Enfin, la coupe de chemise cintrée est une coupe au plus près du corps. Elle convient également aux sportifs, toutefois il faut éviter de choisir un vêtement trop cintré au risque de perdre le confort recherché dans le port d’une chemise. Pour avoir une idée des coupes de chemises les plus adaptées à sa morphologie ou tout simplement pour avoir une idée de tenue avec une chemise, il est conseillé de consulter les sites spécialisés comme lhommemodernefashion.Fr par exemple.

Chaussures en daim : quelles astuces pour leurs entretiens.

Les chaussures en daim sont les pièces centrales de la garde-robe. Que ce soit pour les descendantes d’Eve ou pour la gent masculine, elles donneront une touche chic. Un mauvais entretien ou une négligence peut écourter leur durée de vie. Pour éviter cela, ci-après quelques astuces d’entretien basiques.

Dépoussiérer vos chaussures

Avant d’entrer dans le sujet, un cours succinct de tannerie pour vous aider à trouver les bons cuirs. On parle souvent à tort de chaussures en daim. En fait, il ne s’agit pas de cuir issu de l’animal à bois. Le cuir de daim n’est pas interdit. Seulement, l’animal devient rare. En plus, des produits de substitution tels que le veau donnent le même résultat. Il s’agit de la face côté chaire de la peau ou de la surface extérieure grattée pour un effet velouté. Cette dernière procédée donne un cuir moins résistant.

Nous y voilà. Entretenir vos chaussures signifie un dépoussiérage périodique. Une brosse à poils souple fera l’affaire. Des fois, cet outil peut vous suivre dans votre sac à main pour un nettoyage express juste avant un rendez-vous. Le compresseur à air comprimé sera également très efficace. Lors de votre prochain passage dans une station de vulcanisation, vous allez vous souvenir de cet article.

Bref, pour revenir à nos souliers, la brosse appelée à tort décrottoir ne sera pas conseillée. Trop durs, ses poils risquent d’agresser le cuir de vos daims. A la limite, une brosse à poil rigide sera utile pour nettoyer la semelle. Pour la brosse de dépoussiérage, les fibres naturelles sont les mieux indiquées. Le nylon moyennement souple sera toléré. La brosse en crin de cheval nettoie parfaitement le veau. Après avoir enlevé la poussière, délustrez vos chaussures avec une brosse en laiton. Des mouvements d’allers-retours permettront de redresser les poils.

Enlever les bouloches

Il est temps de bruler vos chaussures. C’est une expression non imagée puisqu’on aura réellement à utiliser le feu. Il vous faut un briquet ou une allume bougie. Les plus téméraires utilisent même le chalumeau de cuisine, mais ce n’est pas conseillé. Mettez en marche votre allume bougie. Réglez la flamme à une longueur minimale. Faites- la passer aux endroits où il y a les bouloches. Il s’agit de faire passer la flamme rapidement sans bruler le cuir. Si jamais, la matière n’était pas du cuir véritable, alors dites tout simplement adieu à la paire.

Quand vous avez fini de passer les bouloches à l’épreuve du feu, brosser avec la brosse en laiton. Veillez cependant à laisser au cuir le temps de refroidir. Après votre petite séance de barbecue, attendez une demi-heure avant de brosser. Si certains bouloches ne s’enlèvent pas du premier coup, alors reprenez l’allume bougie et refaite l’opération. Comme pour nos vêtements, l’usage du rasoir peut marcher pour enlever les bouloches. Cependant, à la différence du feu, votre rasoir aura du mal à atteindre certaines parties de la chaussure. En plus, vous risquez de gratter littéralement la partie veloutée. Si vous n’êtes pas sur, oubliez cette méthode.

Une fine couche de bombe imperméabilisante suffit à rendra vos chaussures plus belles et plus solides. Seul inconvénient : le produit imperméabilisant a tendance à accentuer les nuances de couleur et les taches. Pour éviter ce désagrément, faites disparaitre les taches en frottant légèrement avec du papier verre fin. Au lieu d’une épaisse couche en une seule fois, il vaut mieux mettre plusieurs passages fins. Tous les jours pendant une semaine, appliquer une fine voile d’imperméabilisant.

Le cuir a besoin d’être nourri. Pour éviter l’aspect meurtri, appliquez une crème universelle à l’intérieur de la chaussure.

Trouver son style : ce qu’il faut savoir

Différent d’une personne à l’autre, le style est fonction des goûts de chacun. Si certains adoptent un look plus sage ou neutre, d’autres choisissent l’excentricité ou la personnalisation. Pour trouver son style, il faut cependant prendre en compte certains éléments.

Trouver un style dans lequel on se sent bien

Que ce soit avec un vetement senior homme ou une tenue casual, l’objectif est toujours le même : se sentir bien et au naturel. Une tenue simple dans laquelle on est en confiance vaut mieux qu’une autre sophistiquée et tendance dans laquelle on est hésitant et peu sûr de soi. Trouver un style correspondant à ses goûts passe ainsi avant tout par s’assurer de ce que l’on veut. Si l’on aime associer une veste à un bonnet, il ne faut pas hésiter à les porter ensemble du moment que l’on se sent bien.

Au fil du temps, il suffira de rajouter de nouvelles pièces aux tenues et d’en retirer d’autres. Il faut apprendre à créer soi-même le style qui nous convient et dans lequel on n’a pas peur d’affronter les regards. Il ne s’agit pas seulement de suivre la tendance, car la mode est, par définition, vouée à changer d’un moment à l’autre. Rien n’empêche, cependant, d’emprunter quelques idées à certaines tendances si l’on y trouve de quoi se faire plaisir!… Il est, de la même manière, conseillé de s’inspirer de certains sites comme ceux qu’on peut voir par ici pour trouver et forger son style.

Découvrir de nouvelles sensations

Le style que l’on adopte au quotidien ne sera pas forcément définitif. Il sera en effet amené à évoluer parce que l’homme, par nature, adore les nouveautés, mais surtout parce qu’il souhaite découvrir de nouvelles sensations. Les personnes n’ayant pas la même morphologie n’ont pas, toutes, le même style. Pourtant, il y a des vêtements qui conviennent mieux à certaines personnes qu’à d’autres et il est toujours intéressant de s’inspirer de ce qui est adapté aux autres.

Pour ce qui est des couleurs, il s’agit là également d’une question de goût. Toutefois, le respect des tons et nuances est indispensable pour obtenir un mélange harmonieux et agréable aux yeux. Il ne faut pas hésiter à se créer un stock de visuels dans les magazines ou sites de mode pour avoir une idée des vêtements et accessoires qui s’associent aisément. Trouver les couleurs qui vont bien ensemble est ainsi important pour un résultat réussi et stylé.

Qui sont les animateurs télé les plus mal habillés

L’élégance n’est pas le point fort de tous les animateurs de la télé en France. Cependant, certains se détacheront toujours du lot. Voici quelques-uns des plus mal habillés.

Thierry Ardisson, avec sa coupe impeccable, fait partie du top 3 des mal habillés à la télé. Cet homme apprécie quand son émission tourne à la polémique. Surnommé, l’homme en noir, cet animateur de « Salut les terriens » excelle dans l’art de mettre des costumes des années 80 trop larges. Avec le t-shirt noir, cela n’a rien de cool, c’est juste trop triste.

©staragora.com

Vincent Lagaf, se trouve en deuxième position. Il a notamment animé l’émission Bigdil, l’ancêtre du « Juste Prix » sur TF1. Enfermé dans son rôle de marrant de l’émission, il enchainait les couleurs flashies. Ses costumes et ses cravates arboraient à l’époque des couleurs suffisamment bizarres pour convenir à un clown.

La plus haute marche du podium revient à Jean Marc Morandini. L’homme anime l’émission « Vous êtes en direct » sur NRJ12. Provocateur, Morandini a tendance à humilier ses invités en public. Le port du noir à chaque émission fait de lui un personnage tristounet. Malgré son sourire franc, chacune de ses apparitions rappelle vaguement une ambiance d’enterrement.

Style vestimentaire : les erreurs à éviter

Bien que le style soit propre à chaque personne, certaines fautes de goût en matière de tenue vestimentaire sont toutefois impardonnables. Couleurs, motifs ou choix des accessoires, voici les erreurs à éviter pour être stylé.

Choisir des vêtements à sa taille

Il n’est certes plus besoin de le rappeler, cependant plus de personnes qu’on ne le croie négligent cette règle. Il faut choisir des vêtements à notre taille, même si c’est difficile étant donné le non-respect des classifications existantes. La taille S ou L chez une marque ne correspondra pas toujours aux tailles S ou L chez une autre. Le meilleur moyen de choisir un vêtement reste donc l’essayage. En plus d’une tenue adaptée à notre taille, il est également important que la cravate ne soit ni trop longue ni trop courte. La longueur idéale se situe au-dessus de la boucle de ceinture. Portée autrement, il s’agit tout simplement d’une faute de goût et d’une preuve de la méconnaissance des règles vestimentaires. Une des erreurs similaires que l’on retrouve souvent est le fait de fermer le dernier bouton de sa veste.

En effet, une personne stylée ne ferme pas ce bouton, non seulement pour une question de goût, mais également parce qu’il est plus facile ainsi de s’asseoir et accéder aux poches du pantalon. Autres erreurs de goût à éviter : les chaussettes de sport portées avec des souliers ou des mocassins et les chaussures de sport portées avec un jeans ou un costume. Dans le premier cas, les chaussettes de sport ne sont pas du tout adaptées aux tenues de ville puisque trop courtes et trop épaisses. Elles ne sont en aucun cas stylées. Dans le second cas, le costume ne convient pas du tout aux chaussures de sport qui contrastent avec le reste de la tenue. Ainsi le pantalon en jean ne sera adapté qu’à des sneakers. Il faut donc garder en tête que le costume ne convient pas forcément à toutes les chaussures, notamment celles de sport ou les runnings.

Choisir les bonnes couleurs

On a tendance à penser que le noir convient à tout le monde. Or, la réalité est toute autre puisque le noir n’est pas adapté aux personnes dotées d’un teint terne ou d’éventuels cernes. En fait, cette couleur fait ressortir ces défauts et, si l’on décide toujours de la porter, il est conseillé de prévoir un maquillage ou une tenue assortie. Si l’on n’est pas prêt à faire ces investissements, il est toujours possible d’opter pour une tenue grise. Pour les personnes appréciant les motifs, il est également recommandé de ne pas en abuser puisque ce serait une faute de goût énorme. Le meilleur moyen de les porter consiste à varier leurs échelles et de ne pas en porter des similaires. Par exemple, les petits carreaux pourront être associés aux grands carreaux tandis qu’on ne devra pas retrouver les lignes verticales d’une veste sur un pantalon.

À l’instar des motifs similaires portés ensemble, il existe également des combos qu’il faut éviter pour paraître stylé. Porter une chemisette avec une cravate en est le meilleur exemple. En effet, il ne faut pas oublier que ce genre de tenue est réservé en principe aux cadres de supermarchés, donc tout sauf quelque chose de stylé. Un pantalon accordéon est également à éviter, car un homme élégant doit être en mesure de réaliser des ourlets ou retoucher ses pantalons. Enfin, un autre détail souvent omis, mais ayant toute son importance : le soin des ongles. Les vêtements ne sont effectivement pas le seul élément à prendre en compte pour être stylé. Les détails – dont les ongles coupés, propres et soignés – sont eux aussi importants.

Le blazer : qu’est ce que c’est ?

Le blazer se portait autrefois selon un code. Aujourd’hui, le vêtement s’est vulgarisé et se confond avec d’autres modèles.

L’habit nous vient d’Angleterre. Ses origines remontent en 1825, au club d’aviron du St John’s College à Cambridge. Les membres du club avaient pour uniforme des vestes rouges éclatantes. A cause de cette coloration très vive, les autres vestons de clubs ont été désignés par le terme « blazers ». Au fil des années, le vêtement se démocratise et sort du domaine sportif. Il devient populaire auprès des écoles et des universités. Chaque établissement possède son propre modèle de blazer.

Aujourd’hui, le blazer s’est bien répandu à travers le monde. Son port se fait désormais lors des occasions spéciales. Cela même si on n’est pas membre d’un club ou d’un établissement particulier.

Pourquoi le blazer n’est pas qu’une simple veste ?

Le vêtement est plus qu’un vulgaire veston de costume. Il comporte des pièces qui le rendent unique. Ces éléments permettent également de distinguer les blazers des différents clubs ou établissements. On peut trouver sur le blazer un écusson ou un emblème. Chose que l’on ne peut observer sur une veste de complet. L’habit possède aussi des boutons dorés ou argentés. Ceux-ci servent souvent à distinguer la hiérarchie des me